Energies Services : Régie d'électricité d'Uckange > TOUT SAVOIR > les Compteurs Communicants

LES COMPTEURS COMMUNICANTS

 

 DES QUESTIONS ?

NOS REPONSES

 

Nos servcices ont été interpelés dans le cadre du déploiement des compteurs communicants

veuillez retouver ce dessous les éléments de cet échange

 

Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information

 

LE MESSAGE INTERROGATEUR

 

 

De : xxxxxxxxxxxxx
Envoyé : lundi 11 janvier 2016 16:21
À :xxxxxxxxxxxx
Cc : xxxxxxxxxxxxx; xxxxxxxxxxxxx
Objet : Non au compteur LINKY Linky,Le compteur à radiofréquences : un non-sens économique, écologique et sanitaire

 

 

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les Élus,
A toutes les personnes en responsabilités.



Devant l'installation à marche forcée des compteurs Linky, je refuse cette technologie radiative et intrusive, mettant en danger la santé et la sécurité sanitaire de mes concitoyens.
je vous demande de mettre un terme à ce grand chantier inutile, dangereux et coûteux.

Attentif à vos décisions, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes.

A
xxxxxxxxxxxxx Bxxxxxxxxxxxxx
4
xxxxxxxxxxxxx
57270 UCKANGE

tél.
xxxxxxxxxxxxx

Compteurs Linky et Gazpar: prétendus"intelligents"… pour berner les citoyens

Pourquoi ces compteurs sont-ils imposés en France alors que l'Allemagne les a rejetés ?

C'est avec un sens remarquable de la propagande que ErDF a choisi le début de la COP 21 pour lancer officiellement de déploiement en France du compteur Linky. En effet, un des prétextes avancés pour "justifier" ce programme est l'intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique français.

Mais, ce que ErDF se garde bien de faire savoir, c'est que l'Allemagne, où les énergies renouvelables sont immensément plus développées qu'en France, a renoncé à la généralisation des compteurs communicants (*).

En effet, seuls les foyers allemands consommant plus de 6 000 kWh d'électricité par an seront concernés, alors que la moyenne annuelle est de 3 500 kWh : la quasi-totalité des foyers allemands échapperons donc à ces compteurs… et à leurs graves nuisances.

La ficelle d'ErDF est grossière, jouant sur le fait que personne ne peut être "contre l'intelligence". Mais les compteurs sont des objets et seuls les ignorants peuvent les croire intelligents.

 C'est en effet sur la désinformation que parie ErDF mais aussi GrDF avec son propre compteur "Gazpar". Outre l'information cruciale de la non généralisation des compteurs communicants en Allemagne, il faut ainsi noter, parmi de nombreux autres problèmes, que :

 

- les compteurs sont dangereux pour la santé, qu'il s'agisse des ondes générées vers les concentrateurs ou du courant CPL injecté par Linky dans le circuit électrique et qui rayonne dans tout le logement. Malgré les dénégations des opérateurs, ces compteurs mettent en danger la santé de la population et particulièrement celle des enfants car ils sont plus sensibles et vulnérables face à ces ondes et rayonnements classées par l'OMS "cancérigènes possibles" et interdits dans les crèches.

 - les compteurs sont dangereux pour les libertés publiques : ils vont permettre aux opérateurs de recueillir d'innombrables informations sur les usagers, utilisables à des fins commerciales mais aussi policières : les abus d'ores et déjà commis en ces temps d'Etat d'urgence ne laissent aucun doute sur le fait que les engagements des opérateurs et les assurances de la CNIL ne valent strictement rien et seront oubliés à peine les compteurs installés.

 - les économies d'énergies avancées sont parfaitement virtuelles : les expériences menées sont directement biaisées par le fait que les participants… savent qu'il y participent : ils font d'eux-mêmes des économies qui ne doivent strictement rien aux compteurs.

 

En réalité, le remplacement des compteurs par des compteurs prétendus "intelligents" est une très lucrative opération dont la mise en œuvre a été obtenue par le lobbying de grands groupes industriels auprès des élus nationaux et européens.

 Par ailleurs, en France, Linky a aussi pour objet de "lisser" les violents pics de consommation générés par l'option absurde "centrales nucléaires + chauffages électriques", de façon à prolonger la main mise de l'industrie nucléaire sur la production française d'électricité, aggravant continuellement le risque d'un Fukushima français et la quantité de déchets radioactifs produits.

 

 

 

NOTRE REPONSE

 

 

De : uckange@energies-services.org]
Envoyé : mardi 19 janvier 2016 12:40
À : xxxxxxxxxx
Objet : RE: Non au compteur LINKY Linky,Le compteur à radiofréquences : un non-sens économique, écologique et sanitaire

 

Monsieur,

 

Vous interpellez Monsieur le Maire et les « autorités communales » sur la problématique des nouveaux compteurs, et nous prenons la liberté de vous y apporter réponse en notre qualité d’exploitant gestionnaire des réseaux de distribution d’électricité de la commune.

 

 

Nous prenons note de votre appréhension face aux compteurs communicants qui vont entrer en phase de déploiement sur la commune dès cette année et pour une durée d’environ 6 ans pour couvrir toute la commune.

 

 

Vous sous-entendez un lobbying pour permettre une intrusion dans la vie privée des consommateurs. Nous vous rappelons que le compteur n’est en aucun cas connecté à votre internet, à votre téléphone ou à votre carte bancaire.

 

Oui, de nombreux articles font part des risques que nous courons tous face à Google et l’espionnage mondial de notre vie privée.

Vous rappelez même les procédures mises en place après la tragédie des attentats de novembre ...

Mais nous restons persuadé qu’aucun « Big Brother » ne s’intéresse au simple niveau de consommation d’électricité de tous les français.

Et que la DGS ne peut pas faire grand-chose avec des courbes de consommations et de puissance …

 

Certes, de nombreux journalistes s’érigent en rapporteur d’une science qu’ils affirment maîtriser, mais, à titre personnel, nous en doutons fortement.

Ils crient au loup, mais s’agit-il là de faire de l’information ou de l’audimat ?

 

 

Pour ce qui est de l’impact sur la santé, les matériels ont été approuvés par les autorités compétentes (c'est-à-dire que les résultats d’une batterie de tests n’ont pas amené des docteurs, professeurs et autres ingénieurs à émettre des réserves) et nous n’avons pas, à notre humble niveau, les formations pour remettre en cause les conclusions des experts.

Seule certitude que nous pouvons engager en notre nom est qu’il n’y a pas de matière fissible  dans les compteurs communicants et que, donc, cette technologie ne peut en aucun être radiative.

 

 

Quel impact réel sur la santé d’un organe électronique interrogé quelques secondes par trimestre par courant porteur et non par ondes ?

Vous citez un certain nombre de sources témoignant d’un éventuelle dangerosité, mais en les consultant, nous n’y trouvons aucun rapport d’expertise établi par une société reconnue – quand l’auteur a eu la délicatesse de se faire connaître …

 

Quel impact supplémentaire sur la santé d’un organe électronique interrogé quelques secondes par trimestre face aux ondes perpétuelles de nos téléphones portables, de l’antenne de Luttange, des antennes hertziennes, des radars routiers et de tous les appareils connectés (GPS, imprimantes, montres, tablettes …) ?

 

Quel impact enfin sur la santé face à nos micro-ondes, radioréveil, ampoules fluo compactes …

 

Alors que toutes ces technologies font notre quotidien, et que le courant porteur est une solution de plus en plus commune dans nos logements, qui peut affirmer que le compteur intelligent aurait une quelconque incidence sur notre physiologie ?

Encore une fois nous ne pouvons en juger.

 

Concernant la santé des enfants, les mêmes interrogations se posent, bien évidemment et nous sommes soucieux du confort et de la santé de tous.

C’est pourquoi aujourd’hui nous conseillons, quand l’opportunité se présente, de remplacer toutes les prise des logements par des matériels disposant de protection anti-intrusion car, à notre avis, une banale épingle à cheveux est alors beaucoup plus dangereuse que les matériels que vous incriminez !


 

Ce qu’il faut retenir des facultés des compteurs communicants, c’est que vous pourrez procéder à la résiliation de votre abonnement à votre guise (fini les délais de préavis coûteux) et à l’ouverture dans un autre logement encore plus rapidement (certes, nous vous l’accordons, on ne déménage pas tous les 6 mois, mais cela concerne, rien que pour Uckange, plus de 500 interventions par an).

 

Le compteur communicant, c’est également la faculté pour vous, si vous le souhaitez, de gérer à distance votre contrat de fourniture en agissant sur votre puissance souscrite et votre formule tarifaire, vous aidant ainsi à réaliser de véritables économies ou simplifier votre quotidien.

 

 

Pour ce qui est de la divulgation de vos données personnelles, nous vous rappelons que nous ne sommes pas une société mercantile et que nous sommes soumis au secret professionnel.

En aucun cas et pour quelle que raison que ce soit, nous n’aurons le droit de céder ou divulguer des renseignements concernant nos abonnés.

Nous sommes inscrits à la CNIL et à ce titre nous devons répondre à des obligations légales qui nous interdisent toute diffusion de données personnelles sans le consentement de la personne.

Hors, nous n’avons jamais requis auprès de nos 3.200 abonnés le droit d’exploiter leurs informations.

 

Nous nous permettons de rappeler que dans de très nombreux cas, c’est le client lui-même qui communique ses propres données ou qui, en oubliant de cocher la case appropriée, autorise l’exploitation de ces renseignements.

A la Régie Communale d’Electricité de Uckange, pas de case à cocher, puisque nous ne communiquons pas vers l’extérieur !

 

 

Enfin, et pour conclure, nous sommes tenus par les textes légaux au déploiement de cette solution de compteurs communicants (Linky n’étant qu’une marque) – nous insistons sur le mot Communicant et non intelligent, cela reste un compteur et non un androïde.

L’achat et l’installation sont à la charge financière exclusive du gestionnaire de réseau et vous ne pouvez vous opposer à la modernisation des installations sans risquer de perdre votre accès au réseau de distribution d’électricité.

Nous ne pouvons à notre niveau contester la mise en œuvre de lois et décrets et avons tous obligation de nous y conforter.

 

 

Internet est un outil formidable d’information, mais malheureusement, aussi, un outil exceptionnel de désinformation.

Mais nous espérons que les quelques lignes précédentes auront pu commencer à vous convaincre que vos craintes, bien que compréhensibles, ne sont pas forcément fondées.

 

Restant à votre disposition, veuillez agréer, Monsieur, nos meilleurs sentiments.

 

Cordialement,

 Votre Régie

 

Réalisation KTP Concept